Fondation des Parlementaires québécois     FICAP Bas-Saint-Laurent-Gaspésie     FICAP Montérégie     FICAP Saguenay-Lac-Saint-Jean

Un événement heureux et bondé d’émotions

20 Mai 2018

C’est avec un immense plaisir que nous avons accueilli plusieurs dizaines de députés, anciens parlementaires et partenaires de la Fondation lors de notre cocktail dînatoire qui s’est tenu le 16 mai 2018 à l’Hôtel du Parlement à Québec. Nous souhaitons souligner la présence de nombreux bénévoles et membres des conseils d’administration de nos trois centres de cueillette et de tri : l’existence même de notre organisation repose sur leur générosité.

MERCI aux membres du conseil d’administration de la Fondation des parlementaires québécois – Cultures a Partager. Leur soutien et leur engagement dans le cadre de ce 20e anniversaire ont contribué à faire de cet événement un succès qui fut très apprécié par celles et ceux qui y ont participé.

Un MERCI tout spécial à Linda Laplante et Guylaine Chevalier de la direction des relations interparlementaires et internationales et du protocole de l’Assemblée nationale. Sans leur collaboration et leurs ressources, cet événement n’aurait pu atteindre une telle réussite.

ALLOCUTIONS

FL_2018-05-016_no_2453_010

M. François Ouimet, vice-président de l’Assemblée nationale du Québec, Mme Filomena Rotiroti, représentante du premier ministre et députée de Jeanne-Mance-Viger, Mme Monique Richard, présidente de la Fondation, Mme Claire Samson, représentante du chef du deuxième groupe d’opposition et députée d’Iberville, Mme Véronique Hivon, représentante du chef de l’opposition officielle et députée de Joliette

« La mission de la Fondation transcende les idéologies politiques, et nous permet, à mes collègues et moi-même, d’être solidaires avec la population des pays en développement de la Francophonie. Nous soutenons avec enthousiasme les réalisations de la Fondation en matière de promotion du livre et de la lecture, de coopération internationale et de protection de l’environnement. D’ailleurs, je me réjouis de savoir que neuf députés ont accepté que leurs bureaux de circonscription deviennent des lieux de collecte de livres. Par cette initiative, vous confirmez votre engagement envers les activités de la Fondation et vous devenez, par le fait même, de formidables ambassadeurs!

Je tiens à saluer l’importante contribution d’anciens présidents et présidentes de la Fondation au succès de cette œuvre de coopération internationale. Certains sont d’ailleurs présents ce soir. Je tiens à souligner les efforts consentis et le précieux travail que vous avez réalisé lors de vos mandats respectifs. Par votre engagement, vous avez contribué au développement de projets humanitaires au bénéfice de milliers d’enfants du Québec et d’ailleurs. Vous pouvez en être fiers!

Je remercie du fond du cœur l’actuelle présidente de la Fondation, Mme Monique Richard, et la félicite pour son travail remarquable. Un grand merci aussi à tous les employés et bénévoles qui l’appuient dans sa mission, vous faites un boulot admirable. La Fondation a plus que jamais besoin de vous! La Fondation a un programme chargé devant elle. Il est donc important que nous nous impliquions afin de lui permette de poursuivre ses activités et de donner la chance à des milliers d’enfants, du Québec et d’ailleurs, d’apprendre par la lecture.»

Extraits de l’allocution de M. François Ouimet, vice-président de l’Assemblée nationale du Québec.

 

« Dès mon arrivée à l’assemblée nationale, il y a quatre ans, on m’a demandée de représenter mon groupe parlementaire au conseil d’administration de la Fondation. […]  Donner un livre c’est le plus beau cadeau. À chaque Noël et chaque anniversaire, je donne un livre. Ce n’est pas que de partager sa culture, c’est aussi de déclencher la créativité, la curiosité, la volonté de chercher un peu plus loin. […]  Lorsque j’étais toute petite, nos loisirs tournaient autour des mots. Les Fables de la Fontaine m’est précieux parce que mon père nous en faisant la lecture à tous les soirs.  Vous êtes tous à quelque part dans ce livre ! Monique (Richard) je te l’offre, fais-le voyager. Il pourrait peut-être aider quelqu’un dans le monde à devenir député (rires). »

Extraits de l’allocution de Mme Claire Samson, représentante du chef du deuxième groupe d’opposition et députée d’Iberville.

 

« Depuis sa création en 1997 par Madame Jeanne L. Blackburn qui est parmi nous, […] la Fondation des parlementaires québécois a pu expédier des millions de livres à travers la Francophonie. En plus de permettre aux jeunes dans le besoin de lire davantage et d’avoir accès à une plus grande variété d’œuvres littéraires, il s’agit d’un excellent moyen de leur donner une seconde vie. Redonner une seconde vie aux livres est d’autant plus pertinent à l’ère du numérique, où le livre se fait de plus en plus rare. Grâce à la générosité des gens d’ici, nous contribuons à la coopération internationale et au rayonnement de la langue française.

Après 20 ans, force est de constater que ce besoin est toujours présent et qu’il n’y a pas de limites à la connaissance et au progrès. Nous avons la chance d’avoir une culture riche et unique au Québec.

C’est un honneur que de pouvoir partager cela avec des gens dans le besoin, que ce soit ici ou ailleurs. La Fondation des parlementaires québécois est un excellent exemple de partage de culture et d’entraide. »

Extraits de l’allocution de Mme Filomena Rotiroti, représentante du premier ministre et députée de Jeanne-Mance-Viger.

 

FL_2018-05-016_no_2453_055

Mme pauline Marois, première ministre, et Jeanne L. Blackburn, fondatrice de la Fondation

FL_2018-05-016_no_2453_083

Bronze intitulé La belle histoire de Heide Messing McDonald, sculpteure de Boucherville

« J’ai une tâche formidable ce soir […] c’est celle de rendre hommage à celle qui nous réuni tous ici ce soir, parce que si elle n’aurait pas eu cette idée généreuse de créer cette fondation  nous ne serions pas réuni pour se féliciter d’une telle institution. Et je veux nommer mon amie Jeanne Blackburn […]

C’est lors d’une mission à Madagascar, dans une école sous la direction de Jacques Couture, ancien ministre de l’Immigration, que tout a commencé. […] Jeanne revient de cette rencontre et lors d’un caucus elle nous témoigne de sa visite d’une bibliothèque dans une école où elle a constaté qu’il n’y avait aucun livre, aucun ! Peut-être qu’on pourrait faire un effort. J’ai promis à Jacques que j’étais pour lui envoyer des livres. Alors si vous voulez m’aider, regarder dans vos bibliothèques et je me chargerai des les envoyer.

Surprise, c’est 50 000 livres que les parlementaires ont recueillis. Elle a alors souhaité instituer une organisation et inviter les parlementaires à se joindre à elle afin d’offrir des livres dans les pays en développement de la Francophonie. […] Jeanne est une femme déterminée à qui on peut difficilement dire non. Si aujourd’hui on parle de millions de livres qui ont été envoyés partout à travers le monde et distribués ici au Québec, c’est en très grande parti grâce à la résilience d’une femme qui ne lâche jamais, Jeanne Blackburn. Bravo Jeanne et merci ! […]

J’ai le plaisir, au nom de la Fondation, de te remettre un bronze intitulé La belle histoire de Heide Messing McDonald, sculpteure de Boucherville. »

Extraits de l’allocution de Mme Pauline Marois, première ministre.

 

FL_2018-05-016_no_2453_051

Mme Jeanne L. Blackburn, fondatrice de la Fondation, et son conjoint M. Gilles Blackburn, entourés des représentants de la Fondation internationale des cultures à partager – Section Montérégie.


Photos : Collection Assemblée nationale du Québec, François Laliberté photographe

Haut